De par son intégration à Bing Cartes, Power BI fournit des coordonnées cartographiques par défaut (processus appelé « géocodage »), ce qui vous permet de créer des cartes. Les deux solutions utilisent des algorithmes pour identifier l’emplacement correct, mais parfois elles présentent seulement une estimation. Si l’instance Power BI ne parvient pas à créer la visualisation de carte, elle demande l’aide de Bing Cartes.

Pour augmenter vos chances d’obtenir un géocodage correct, appliquez les conseils suivants. Vous pouvez utiliser le premier ensemble de conseils si vous avez accès au jeu de données lui-même. Le deuxième ensemble de conseils reprend ce que vous pouvez effectuer dans Power BI si vous n’avez pas accès au jeu de données.

Ce qui est envoyé à Bing Cartes

Le service Power BI et Power BI Desktop envoient à Bing les données géographiques nécessaires pour créer la visualisation de carte. Il peut s’agir des données des compartiments d’emplacement, de latitude et de longitude et des champs de données géographiques dans un des compartiments de filtrage Niveau rapport, Niveau page ou Niveau visuel. Ce qui est envoyé exactement varie en fonction du type de carte. Pour plus d’informations, consultez Confidentialité Bing Cartes.

  • Pour les cartes (cartes à bulles), si la latitude et la longitude sont fournies, aucune donnée n’est envoyée à Bing. Dans le cas contraire, toutes les données des compartiments d’emplacement (et de filtre) sont envoyées à Bing.
  • Les cartes choroplèthes nécessitent un champ dans le compartiment Emplacement, même si la latitude et la longitude sont fournies. Les données figurant dans les compartiments Longitude, Latitude ou Emplacement sont envoyées à Bing.

    Dans l’exemple ci-dessous, le champ Vendor est utilisé pour le géocodage, donc toutes les données concernant le fournisseur sont envoyées à Bing. Les données des compartiments Taille et Saturation de la couleur ne sont pas envoyées à Bing.

    envoyé à Bing Cartes

    Dans le deuxième exemple ci-dessous, le champ Territory (Secteur) est utilisé pour le géocodage, donc toutes les données concernant le secteur sont envoyées à Bing. Les données des compartiments Légende et Saturation de la couleur ne sont pas envoyées à Bing.

    Cartes choroplèthes et Bing

Dans le jeu de données : conseils pour améliorer le jeu de données sous-jacent

Si vous avez accès au jeu de données qui est utilisé pour créer la visualisation de la carte, vous pouvez effectuer quelques opérations pour augmenter la probabilité d’un géocodage correct.

1. Classer les champs géographiques dans Power BI Desktop

Dans Power BI Desktop, vous pouvez vous assurer que les champs de données sont correctement géocodés en définissant l’option Catégorie de données . Sélectionnez la table souhaitée, accédez au ruban d’options avancées, puis définissez la Catégorie de données sur Adresse, Ville, Continent, Pays, Région, Code Postal, État ou Province. Ces catégories de données aident Bing à encoder correctement la date. Pour plus d’informations, consultez Catégorisation des données dans Power BI Desktop. Si vous êtes connecté en direct à SQL Server Analysis Services, vous devez définir la catégorisation des données en dehors de Power BI à l’aide de SQL Server Data Tools (SSDT).

2. Utiliser plusieurs colonnes d’emplacement
Parfois, le fait de définir des catégories de données pour le mappage ne suffit pas à Bing pour deviner votre intention. Certaines désignations sont ambiguës, car l’emplacement existe dans plusieurs pays ou régions. Par exemple, il existe une ville appelée Southampton en Angleterre, et dans les États de Pennsylvanie et de New York.

Power BI utilise le service de modèle d’URL non structurée de Bing pour obtenir les coordonnées de latitude et de longitude en fonction d’un jeu de valeurs d’adresse pour n’importe quel pays. Si vos données ne contiennent pas suffisamment de données d’emplacement, ajoutez ces colonnes et classez-les de façon appropriée.

Par exemple, si vous n’avez qu’une seule colonne Ville, Bing peut éprouver des difficultés à effectuer le géocodage. Ajoutez des colonnes géographiques supplémentaires pour lever toute ambiguïté concernant l’emplacement. Il suffit parfois d’ajouter plusieurs colonnes d’emplacement au jeu de données, dans le cas présent, l’état/la province. Et n’oubliez pas de les classer correctement (voir le point 1 ci-dessus).

Assurez-vous que chaque champ contient uniquement les informations spécifiques liées sa catégorie. Par exemple, votre champ de localisation Ville devrait être Southampton, non Southampton, New York. Et votre champ de localisation Adresse devrait être 1 Microsoft Way, non 1 Microsoft Way, Redmond, WA.

3. Utiliser des valeurs de latitude et de longitude spécifiques

Ajoutez des valeurs de latitude et de longitude à votre jeu de données. Cela supprime toute ambiguïté et retourne des résultats plus rapidement. Les champs Latitude et Longitude doivent être au format Nombre décimal , que vous pouvez définir dans le modèle de données.

4. Utiliser une catégorie Lieu pour les colonnes contenant des informations de localisation complètes

Bien que nous vous encouragions à utiliser des hiérarchies géographiques dans vos cartes, si vous devez utiliser une seule colonne de localisation avec des informations géographiques complètes, vous pouvez définir la catégorisation des données sur Lieu. Par exemple, si les données de la colonne sont des adresses complètes, telles que 1 Microsoft Way, Redmond Washington 98052, cette catégorie de données généralisée fonctionne de façon optimale avec Bing.

Dans Power BI : Conseils pour obtenir de meilleurs résultats lors de l’utilisation des visualisations de carte

1. Utiliser les champs de latitude et de longitude (s’ils existent)

Dans Power BI, si le jeu de données que vous utilisez a des champs Longitude et Latitude, utilisez-les. Power BI comporte des compartiments spéciaux permettant de lever toute ambiguïté dans les données cartographiques. Faites simplement glisser le champ qui contient vos données de latitude vers la zone Visualisations > Latitude. Faites la même chose pour vos données de longitude. Quand vous faites cela, vous devez également renseigner le champ Emplacement lors de la création de vos visualisations. Sinon, les données seront agrégées par défaut, c’est-à-dire que la latitude et la longitude seront associées au niveau de l’état, et non au niveau de la ville.

latitude et longitude

Utilisez des hiérarchies géographiques pour effectuer l’exploration hiérarchique des différents « niveaux » de l’emplacement.

Lorsque votre jeu de données comporte déjà différents niveaux de données d’emplacement, vous et vos collègues pouvez utiliser Power BI pour créer des hiérarchies géographiques. Pour ce faire, faites glisser plusieurs champs dans le compartiment Emplacement. De cette façon, les champs deviennent une hiérarchie géographique. Dans l’exemple ci-dessous, nous avons ajouté des champs géographiques pour : Pays/région, État et Ville. Dans Power BI, vous et vos collègues pouvez monter et descendre dans la hiérarchie à l’aide de cette hiérarchie géographique.

Champ Location (Emplacement)

créer une hiérarchie géographique pour les cartes

Lors d’une exploration à l’aide de hiérarchies géographiques, il est important de connaître le fonctionnement de chaque bouton d’exploration et de savoir ce qui est envoyé à Bing Cartes.

  • Le bouton d’exploration tout à fait à droite, nommé mode Exploration , permet de sélectionner une localisation sur la carte et d’explorer celle-ci un niveau à la fois. Par exemple, si vous activez Descendre dans la hiérarchie et cliquez sur Amérique du Nord, vous descendez dans la hiérarchie pour accéder au niveau suivant, à savoir celui des États d’Amérique du Nord. Pour le géocodage, Power BI envoie à Bing Cartes des données de pays et d’état uniquement pour l’Amérique du Nord.

  • À gauche, figurent 2 autres options d’exploration. La première option, , descend au niveau suivant de la hiérarchie pour toutes les localisations à la fois. Par exemple, si vous examinez actuellement les pays, puis utilisez cette option pour passer au niveau suivant, celui des états, Power BI affiche les données d’état pour tous les pays. Pour le géocodage, Power BI envoie des données d’état (non les données de pays) de Bing Cartes pour toutes les localisations. Cette option est utile si chaque niveau de votre hiérarchie est sans relation avec le niveau supérieur.

  • La deuxième option, Exploration hiérarchique avec des cartes , est similaire à l’option Exploration hiérarchique, sauf que vous n’avez pas besoin de cliquer sur la carte. Elle développe le niveau suivant de la hiérarchie, en mémorisant le contexte du niveau actuel. Par exemple, si vous examinez actuellement les pays, puis sélectionnez cette icône, vous descendez dans la hiérarchie au niveau suivant, celui des états. Pour le géocodage, Power BI envoie des données sur chaque état et le pays correspondant, afin d’aider Bing Cartes à géocoder de façon plus précise. Dans la plupart des cartes, vous utilisez cette option ou l’option Descendre dans la hiérarchie tout à fait à droite, pour pouvoir envoyer à Bing un maximum de données afin obtenir des informations de localisation précises.

Voir aussi

Descendre dans la hiérarchie d’une visualisation Power BI

Visualisations Power BI

D’autres questions ? Posez vos questions à la communauté Power BI