De par son intégration à Bing, Power BI fournit des coordonnées cartographiques par défaut (processus appelé « géocodage »), ce qui facilite la création de cartes. Bing utilise des algorithmes et des indications pour essayer d’obtenir le bon emplacement, mais il ne s’agit que d’une hypothèse. Pour augmenter vos chances d’obtenir un géocodage correct, appliquez les conseils suivants. Vous pouvez utiliser le premier ensemble de conseils si vous avez accès au jeu de données lui-même. Le deuxième ensemble de conseils reprend ce que vous pouvez effectuer dans Power BI.

Ce qui est envoyé à Bing

Important : Power BI envoie à Bing toutes les données utilisées pour créer la visualisation.

Lorsque vous créez une visualisation de carte dans le service Power BI ou Power BI Desktop, toutes les données de l’ensemble des champs utilisés pour créer cette visualisation sont envoyées à Bing.

Dans l’exemple ci-dessous, le champ Plant est utilisé pour le géocodage, mais les données des champs Total Downtime Minutes et Total Downtime Minutes Goal sont également envoyées à Bing.

Et si votre visualisation utilise des filtres supplémentaires pour le visuel, la page ou le rapport, ces données sont également envoyées à Bing.

Dans l’exemple ci-dessous, cela inclut les données de Category, Vendor et Material Type.

Dans le jeu de données : conseils pour améliorer le jeu de données sous-jacent

Si vous avez accès au jeu de données qui est utilisé pour créer la visualisation de la carte, vous pouvez effectuer quelques opérations pour augmenter la probabilité d’un géocodage correct.

1. Utilisez des termes de géolocalisation

Quand les colonnes du jeu de données sont nommées selon une désignation géographique, Bing peut deviner ce que vous voulez afficher. Par exemple, si vous avez un champ pour le nom des États des États-Unis tels que Californie et Washington, si la colonne n’est pas nommée en fonction de la désignation géographique (de l’État dans notre exemple), Bing risque de retourner la ville de Washington DC au lieu de l’État de Washington si vous effectuez une recherche sur le mot Washington. Vous pouvez nommer la colonne État pour améliorer le géocodage. Il en va de même pour les colonnes nommées Pays, État Province et Ville.

Remarque :

Lorsque vous utilisez des pays ou régions, utilisez l’abréviation à trois lettres pour vous assurer que le géocodage fonctionne correctement dans des visualisations de carte. N’utilisez pas d’abréviations à deux lettres, car il se peut que certains pays ou régions ne soient pas correctement reconnus.

Si vous disposez d’abréviations à deux lettres, consultez ce billet de blog externe pour savoir comment associer vos abréviations de pays/région à deux lettres à vos abréviations de pays/région à trois lettres.

2. Classer les champs géographiques dans Power BI Desktop

Dans Power BI Desktop, vous pouvez vous assurer que les champs de données sont correctement géocodés en définissant l’option Catégorie de données . Sélectionnez la table souhaitée, accédez au ruban d’options avancées, puis spécifiez Adresse, Ville, Continent, Région, Pays, Code Postal, État ou Province comme Catégorie de données. Ces catégories de données aident Bing à encoder correctement la date. Pour plus d’informations, consultez Catégorisation des données dans Power BI Desktop.

3. Créer des emplacements plus spécifiques à l’aide de l’éditeur de requête Power BI

Parfois, le fait de définir des catégories de données pour le mappage ne suffit pas à Bing pour deviner votre intention. Certaines désignations sont ambiguës, car l’emplacement existe dans plusieurs pays ou régions. Par exemple, il existe une ville appelée Southampton en Angleterre, et dans les États de Pennsylvanie et de New York. Utilisez l’éditeur de requête Power BI Desktop pour créer un emplacement plus spécifique, comme une adresse postale. Utilisez la fonctionnalité Ajouter une colonne pour créer une colonne personnalisée, puis définissez l’emplacement souhaité comme suit :

= [Field1] & " " & [Field2]

Utilisez le champ résultant dans Power BI pour créer les visualisations de carte. Cette méthode est très utile pour générer des rues à partir des champs « Adresse d’expédition » qui sont couramment employés dans les jeux de données. Notez que la concaténation fonctionne uniquement avec les champs de texte. Si nécessaire, convertissez le numéro de rue en type de données Texte avant de vous en servir pour générer une adresse.

4. Utilisez une virgule pour ajouter davantage de contexte au champ géographique

La procédure est semblable au point 3 ci-dessus, mais vous utilisez DAX dans Excel ou Excel Power Pivot. Pour augmenter la précision du géocodage, créez des colonnes qui regroupent plusieurs champs et utilisez-les pour tracer les emplacements de vos données. Par exemple, si vous avez une colonne « État » et une colonne « Pays/région », créez une colonne concaténée pour « Ville-Pays/région ». Ainsi, au lieu de transmettre uniquement Southampton, vous pouvez transmettre Southampton, Angleterre pour obtenir un résultat de géocodage plus précis.

= CONCATENATE('Products'[city],'Products'[state])

Pour plus d’informations, y compris une vidéo, consultez la page Cartes dans Power View et faites défiler jusqu’à la section Définir des données cartographiques sans ambiguïté.

5. Utiliser des valeurs de latitude et de longitude spécifiques

Ajoutez des valeurs de latitude et de longitude à votre jeu de données. Cela supprime toute ambiguïté et retourne des résultats plus rapidement. Les champs Latitude et Longitude doivent être au format Nombre décimal , que vous pouvez définir dans le modèle de données.

Dans Power BI : Conseils pour obtenir de meilleurs résultats lors de l’utilisation des visualisations de carte

1. Utiliser les champs de latitude et de longitude (s’ils existent)

Dans Power BI, si le jeu de données que vous utilisez a des champs Longitude et Latitude, utilisez-les. Power BI comporte des champs spéciaux permettant de lever toute ambiguïté dans les données cartographiques. Faites simplement glisser le champ qui contient vos données de latitude vers la zone Visualisations > Latitude. Faites la même chose pour vos données de longitude. Quand vous faites cela, vous devez également renseigner le champ Emplacement lors de la création de vos visualisations. Sinon, les données seront agrégées par défaut, c’est-à-dire que la latitude et la longitude seront associées au niveau de l’état, et non au niveau de la ville.

Voir aussi

Visualisations Power BI

D’autres questions ? Posez vos questions à la communauté Power BI